Atelier de vulgarisation du rapport sur les lignes directrices de l’Union Africaine pour sécuriser le pastoralisme et prévenir les conflits en Afrique. 6-8 Septembre 2022 Amitié Hôtel, N’Djamena-Tchad

Le Bureau de Recherche et Développement des Cultures Vivrières en Zones Semi-arides de l’Union Africaine (UA-SAFGRAD) en collaboration avec le Ministère de l’Elevage et des Productions Animales du Tchad a organisé un atelier de vulgarisation du rapport sur les lignes directrices de l’Union Africaine pour sécuriser le pastoralisme et prévenir les conflits en Afrique. La rencontre s’est tenue à Amitié Hôtel de Ndjamena, au Tchad, du 6 au 8 septembre 2022

La rencontre a regroupé les experts de Communautés Economiques Régionaux (CEDEAO, UMA et IGAD), les institutions spécialisées en l’occurrence le CILSS et le  CIRAD,  les organisations d’éleveurs (APESS), les Services techniques des Ministères en charge de l’Elevage du Tchad, les ONG et Associations, les projets et programmes.

Objectifs

L’objectif global de cet atelier est d’entamer la mise en œuvre des Recommandations issues du dernier Comité Technique Spécialisé (CST) sur l’Agriculture, Développement Rural, Eau et Environnement (ADREE), qui s’est tenu en Décembre 2021, à travers notamment contribuer à la diffusion de ces lignes directrices et d’inciter les CERs et les Etats Membres à les intégrer dans les politiques régionales et nationales. Cet instrument stratégique définit les orientations visant à promouvoir le pastoralisme sur le continent. Il doit contribuer à une opérationnalisation du cadre de politique de l’Union Africaine sur le Pastoralisme, en incitant les États à accompagner les initiatives d’adaptation développées par les communautés de pasteurs et créer un environnement plus favorable à la coexistence pacifique.

Plus spécifiquement, il s’agissait de :

  • Sensibiliser et mettre à la disposition des Etats membres et des CERs les directives de l’UA sur le pastoralisme ;
  • Renforcer les capacités des associations et communautés pastorales à travers un exposé clair des objectifs assignés aux directives ;
  • Promouvoir des politiques nationales et régionales efficaces ainsi qu’une coopération et des dialogues régionaux sur une transhumance apaisée et sécurisée ;
  • Promouvoir la collaboration et les synergies entre les associations pastorales de diverses régions ainsi que les parties prenantes dans la promotion d’un pastoralisme apaisé ;
  • Elaborer une feuille de route sur la mise en œuvre des recommandations issues du CTS 2021 qui a été endossé par le Conseil Exécutif de l’UA en Février 2022.

Résultats attendus

Cinq (5) principaux résultats étaient attendus au terme cet atelier, à savoir :

  1. Les Etats membres et des CERs sont sensibilisés et les lignes directrices de l’UA sur le pastoralisme sont mises à leurs dispositions ;
  2. Les capacités des associations et communautés pastorales sont renforcées sur les objectifs assignés aux lignes directrices ;
  3. Les politiques nationales et régionales efficaces ainsi qu’une coopération et des dialogues régionaux sur une transhumance apaisée et sécurisée sont promus ;
  4. La collaboration et les synergies entre les associations pastorales de diverses régions ainsi que les parties prenantes sont promues pour un pastoralisme apaisé ;
  5. Une feuille de route sur la mise en œuvre des recommandations issues du CTS 2021 qui a été endossé par le Conseil Exécutif de l’UA en Février 2022 est élaborée.